Je viens de terminer mon déjeuner: une "omelette fromage" en poudre hyperprotéinée et hypocalorique à reconstituer dans un shaker (voir mon post "Diéte hyperprotéinée".) Ce n'est pas vraiment bon, il y a un arrière-goût chimique. Mais le pire, c'est que c'est mangé en même pas deux minutes. Je n'ai pas à proprement parler faim, mais je suis frustrée. 

**

Je viens d'interrompre ce mail pour descendre à la boulangerie m'acheter un déjeuner "comme tout le monde", de peur que ma frustration dégénère en crise. Je l'ai pris assez copieux pour bien me caler: un sandwich cheddar-jambon + une tarte aux pommes. Je mange en écrivant ces mots. 

Je mange trop vite. Je sens que ça va déraper en crise...